Archives de Catégorie: Bayonne

Bayonne remettra ses notes … à la présidence !

CR de l’AG du personnel de l’IUT de BAYONNE du 28 mai 2009

L’AG avait pour but essentiel de prendre une décision sur une éventuelle rétention des notes.

Un vote préliminaire a porté sur la première proposition faite dans le mail de convocation qui était la suivante :

- « Ne rien faire. Les notes sont rendues normalement, les conseils de département et le jury ont lieu normalement » Résultat : Proposition rejetée à l’unanimité.

Une discussion s’est alors engagée sur les différentes propositions faites dans le mail de convocation ainsi que sur d’éventuelles autres actions.

Décisions prises :

1) Rédaction d’une lettre-tract à l’intention des futurs étudiants de première année ainsi que de leurs parents. Cette lettre sera mise à leur disposition lorsqu’ils viendront s’inscrire courant juillet.

2) Remise des copies corrigées à la Présidence : Les copies corrigées et notées seront remises à la Présidence de l’Université en présence des médias.

Nous indiquerons que dans le cadre de la LRU et des nouveaux décrets, l’autonomie de l’IUT assurée par l’ancien fléchage des budgets et du personnel va disparaître. La seule personne ayant dorénavant plein pouvoir sur l’avenir de l’IUT étant le Président d’Université, à titre symbolique nous nous soumettons à cette nouvelle autorité et lui remettons donc les copies, en lui laissant le soin d’organiser la saisie des notes, les convocations des commissions de département ainsi que celle du jury.

Une délégation du personnel ira à Pau remettre ces copies.

Il a semblé au personnel réuni en AG que cette action ne nuisait en rien aux intérêts des étudiants. Au pire cela retardera de quelques jours le jury (à moins que la Présidence ne fasse rien pour organiser la suite
administrative).

Blog de la mobilisation http://iutbayonne.over-blog.com

Consultation à l’IUT de Bayonne

Résultats pour l’IUT de Bayonne concernant la Consultation sur l’avenir de l’IUT proposée par la coordination des personnels IUT d’Ile de france.

1) La dotation des IUT doit-elle être basée sur leurs besoins tels que définis par les Programmes Pédagogiques Nationaux et non sur un système de répartition des moyens tel que SYMPA (SYstème de répartition des Moyens à la Performance et à l’Activité) ?
oui, tout à fait d’accord: 26
oui, plutôt d’accord: 0
non, plutôt pas d’accord: 0
non, pas du tout d’accord: 0

2) La pérennité des moyens budgétaires et des postes doit-elle être assurée par un fléchage national du ministère ?
oui, tout à fait d’accord: 24
oui, plutôt d’accord: 1
non, plutôt pas d’accord: 0
non, pas du tout d’accord: 1

3) La récente mise en place locale des COM au sein de chaque université met-elle en péril l’égalité nationale dans l’attribution des moyens et la réalisation du Programme Pédagogique National (PPN) par chaque IUT ?
oui, tout à fait d’accord: 20
oui, plutôt d’accord: 4
non, plutôt pas d’accord: 2
non, pas du tout d’accord: 0

4) Les personnels BIATOSS doivent-ils être directement affectés à l’IUT et non à l’université qui les répartit dans ses différentes composantes ?
oui, tout à fait d’accord: 19
oui, plutôt d’accord: 5
non, plutôt pas d’accord: 1
non, pas du tout d’accord: 0
abstention: 1

5) Faudrait-il instituer par spécialité une licence technologique (L3) cadrée nationalement, accessible de plein droit aux étudiants ayant obtenu leur DUT ?
oui, tout à fait d’accord: 20
oui, plutôt d’accord: 4
non, plutôt pas d’accord: 2
non, pas du tout d’accord: 0

6) Pensez-vous que la circulaire Pécresse constitue une garantie juridique suffisante pour assurer la pérennité des IUT dans un cadre national ?
oui, tout à fait d’accord: 0
oui, plutôt d’accord: 0
non, plutôt pas d’accord: 6
non, pas du tout d’accord: 19
abstention: 1

7) Les principes de la loi LRU sont-ils compatibles avec le cadrage national de la formation en IUT, actuellement en vigueur ?
oui, tout à fait d’accord: 1
oui, plutôt d’accord: 2
non, plutôt pas d’accord: 3
non, pas du tout d’accord: 20

8) Le décret enseignant-chercheur risque-t-il de dégrader les conditions de travail dans les IUT ?
oui, tout à fait d’accord: 16
oui, plutôt d’accord: 7
non, plutôt pas d’accord: 2
non, pas du tout d’accord: 1

Astérix à l’IUT

La 7ème page d’Astérix à l’IUT est disponible sur le blog :

http://iutbayonne.over-blog.com/pages/Asterix__Page_07-1361125.html

169 !

L’IUT de Bayonne en mobilisation jusqu’à obtenir des garanties !

169 !

Cela fait maintenant 169 jours que nous sommes mobilisés contre les réformes dangereuses que mène le gouvernement. Nous connaissons là, la plus grande crise universitaire ; du jamais vu depuis des décennies!

Pourquoi nous ne lâcherons pas…

Les réformes actuelles modifient profondément le fonctionnement des IUT. Ces formations en deux ans qui existent depuis 40 ans, et qui ont fait leurs preuves, sont aujourd’hui en danger.

Les nouveaux critères d’attribution de moyens financiers et humains occultent complètement le mode de fonctionnement des IUT. Ainsi, c’est en moyenne un tiers du budget qui est directement tronqué et le nombre de postes est également revu à la baisse.

Nous ne pourrons pas fonctionner longtemps sur ces bases, et la qualité de nos diplômes est évidemment menacée.

Au niveau du département Techniques de Commercialisation (TC) à l’IUT de Bayonne, par manque de moyens il a été décidé qu’un groupe serait supprimé. Ainsi, la prochaine promotion en première année ne

comportera que 90 étudiants au lieu de 120 cette année. Une baisse de 25% des places d’étudiants face à une augmentation de 110% des candidatures. Ce même gouvernement qui dit vouloir diminuer le chômage des jeunes et relancer l’économie est en passe de priver les prochaines générations de bacheliers de formations reconnues sur le monde du travail, efficaces et accessibles à tous.

Nous ne sommes pas d’accord, nous ne les laisserons pas faire !

Un gouvernement irresponsable.

Pendant ces 169 jours, le gouvernement n’a rien voulu entendre. Après avoir annoncé que des négociations se mettraient en place, il a profité des vacances de Pâques pour faire passer, à la va-vite, 4 décrets capitaux dont celui sur le statut des enseignants chercheurs. Ces méthodes prouvent le climat tendu dans lequel on évolue. En jouant la montre, le gouvernement a pris des risques. En laissant la situation s’envenimer et durer tant de temps, il est aujourd’hui le seul responsable des dégâts causés sur la valeur des diplômes de cette année. A l’IUT de Bayonne, avec le soutien des enseignants, nous avons essayé, dès le début de la mobilisation, de minimiser le préjudice. En effet, nous avions mis en place des solutions alternatives afin de maintenir le mouvement et notre cursus pédagogique.
Face à la situation dans laquelle le ministère nous a entrainés, nous prenons nos responsabilités : nous organiserons des enseignements sur des plages horaires initialement libres comme le jeudi après-midi et le samedi matin.

Ainsi, le diplôme auquel nous sommes attachés ne s’en trouvera pas dévalorisé.

Il est grand temps que le gouvernement entende nos inquiétudes et prennent les mesures appropriées afin de calmer les choses, terminer l’année dans de meilleures conditions et connaitre une rentrée 2009 plus sereine.

Face à l’obstination, nous ne baisserons pas les bras.

Bayonne : "le COM n’est pas adapté et ne garantit pas la pérennité de nos formations" (27 Avril)

CR de l’AG unitaire du lundi 27 Avril 2009
Environ 150 présents.

1- Point sur la mobilisation nationale
Le gouvernement a profité des vacances de 2 zones en même temps pour faire passer le décret des enseignants chercheurs ainsi que deux autres décrets. Ceci en dit long sur les méthodes utilisées par Valérie Pécresse et les siens pour passer en force.
La mobilisation nationale est encore forte malgré les échéances qui se resserrent de plus en plus. Certains établissements restent complètement bloqués et ce depuis plusieurs mois.
Il est rappelé que l’IUT de Bayonne n’est pas dans une situation aussi critique.

2- Bref récapitulatif de la mobilisation locale
Pour ceux qui auraient loupé les derniers épisodes, on rappelle quels ont été les derniers événements marquants de ces dernières semaines.

3- Présentation du Contrat d?Objectif et de Moyens (COM)
Nous regrettons vivement que le directeur, Xalbat Berterretche, n’ait pu se joindre à nous pour nous donner son point de vue sur le COM et l’expliquer aux étudiants. Il a été empêché par un rendez-vous à Pau avec la présidence de l’université pour justement négocier le COM.
Grâce à une mobilisation étudiante et enseignante forte, l’ADIUT a pu négocier avec le ministère.
La charte de bonne conduite a été traduite sous forme de circulaire, il a été décidé d?’établir un COM entre directeur d’IUT et président d’Université et enfin l’ADIUT présentera une proposition sur le nouveau modèle d?attribution des moyens dit SYMPA.
Après avoir débattu sur le principe même du COM, l’AG unitaire étudiants-enseignants de l’IUT de Bayonne exprime son désaccord avec la signature d’un tel contrat. Ce dernier n’apporte aucune garantie quant à la valeur nationale de notre diplôme, puisque par définition il doit être négocié localement. De plus, nous pensons qu’encore une fois le ministère fait preuve d’un réel mépris envers nos formations pourtant reconnues.
A l’unanimité des présents moins 15 abstentions, l’AG unitaire considère que le COM n’est pas adapté et ne garantie en rien la pérennité de nos formations.

4- Actions prévues
- mardi 28 avril 2009 : à l’occasion de la Sainte Valérie, nous proposons de « faire sa fête » à notre ministre. Pour cela nous lui adresserons une pétition fleurie. Sur toute la journée, chaque étudiant, enseignant et personnel non-enseignant pourra signer le bouquet symbolique qui lui sera envoyé dans la soirée.
- mercredi 29 avril 2009 : nous décidons de mandater 2 étudiants pour représenter l’IUT de Bayonne à la coordination nationale à la Sorbonne.
- vendredi 1 mai : nous ne prévoyons pas d’action spéciale ce jour là. Chacun décidera de sa participation ou non à la manifestation.
- jeudi 7 mai : action à définir le matin. Pique-nique ouvert à tous à Montaury à partir de 12h15 suivi d’un tournoi de pétanque. Les inscriptions pour le repas sont ouvertes (3€ pour 2 sandwiches et une boisson).
Un enseignant avait proposé de passer à 5€ pour les enseignants, nous laissons le choix à chacun de payer la somme qu’il veut (minimum de 3€).
Merci de vous inscrire par mail iutendanger@hotmail.com (nom, prénom et département) ou par téléphone.
Pour rappel : Voici l’adresse du blog sur lequel vous trouverez les infos au sujet du mouvement et également la BD d’Astérix à l’IUT.
http://iutbayonne.over-blog.com

A Bayonne : 2 journées banalisées par semaine pour mener les actions

—- Compte-Rendu d’AG du 01 Avril à 14h —-

- CR de la coordination nationale du vendredi 27 mars

- CR AG du personnel du lundi 30 mars

Les enseignants présents, adoptent la motion de la coordination nationale qui sera soumise au vote du CA. Ils rédigent aussi une deuxième motion, plus locale, à remettre à J.L.Gout lors du CA de l’IUT du lendemain. Par ailleurs, certaines idées d’actions ont été évoquées : retention de notes, démissions administratives et pédagogiques, non remise des documents d’évaluation de l’IUT demandés par le ministère ou envoyer les notes sur papier libre au ministère… Ces modalités d’actions seront proposées au vote dans une future AG.

- CR du CA extraordinaire en présence de JL. Gout du mardi 31 mars

J.L.Gout, président de l’université de Pau, n’est pas venu au CA. En effet, l’AG de Pau a été un peu "animée" et suite à ces incidents il n’a pas pu se déplacer. Voici le lien de l’article du sud-ouest : À Pau, Jean-Louis Gout sort les poings Nous regrettons vivement que M.Gout n’ait pas pris en compte nos courriers. Nos mails sont encore et toujours sans réponse. Il est regrettable qu’il ignore l’IUT depuis le début du mouvement dans ces communiqués.

Le CA adopte à l’unanimité deux motions qui seront transmises au ministère.

- Action du Jeudi 02 avril

- Cours HLM et pique nique militant

Nous organisons un cours à la CCI demain matin à 9h30. Rendez-vous donc à 9h30 à la CCI aux allées marines à Bayonne. Pour ceux qui ne savent pas où c’est, la "cellule de crise" sera ouverte à partir de 8h30. On pourra donc s’organiser en co-voiturage pour aller jusqu’à Bayonne. Les inscriptions au pique-nique seront ouvertes jusqu’au dernier moment. Le but est de passer un moment ensemble, 2 guitaristes sont prêts a jouer. Début du service 12h15, jusqu’à une heure un peu avancée de l’après-midi.

- Vote des modalités d’action. A l’unanimité des présents moins 6 abstentions, le mode de fonctionnement actuel est maintenu jusqu’à la prochaine AG.

2 journées banalisées par semaine pour mener les actions. Cette dernière est prévue lundi (convocation à venir)

Le Conseil de l’IUT de Bayonne continue à soutenir le mouvement engagé dans les universités et demande un décret IUT.

Ci après le texte voté à l’unanimité par le Conseil d’IUT de Bayonne du 31 mars qui sera envoyé à Pécresse par la voie hiérarchique.

Le Conseil de l’IUT de Bayonne réuni le mardi 31 mars 2009, considère que l’Université est un tout dont les IUT sont partie prenante. En l’état actuel des négociations, ces mêmes IUT seront, dès 2010, et dans le cadre du passage à l’autonomie élargie de l’ensemble des universités, soumis à des critères de gouvernance qui ne permettront en rien d’assurer leur spécificité.

Pour ces raisons, le Conseil de l’IUT de Bayonne demande:
- Un décret garantissant les missions des IUT qu’ils accomplissent depuis plus de 40 ans dans un cadre de diplômes nationaux.
- Le maintien des moyens financiers et du personnel de manière pérenne au-delà de 2010, passant par un fléchage national par le ministère des moyens financiers (DGF, droits d’inscription, contrat d’établissement, taxe d’apprentissage, formation continue…) ainsi qu’un fléchage des postes de personnels BIATOSS et enseignants.
- La mise en place d’un système de dotation des établissements, pour toutes les composantes de l’Université, basé sur les besoins.

Face à l’incertitude concernant l’avenir des IUT ainsi que celui des petites universités, le Conseil de l’IUT de Bayonne continue à soutenir le mouvement engagé dans les universités.

Communiqué de presse IUT de Bayonne – 30 Mars 2009

Communiqué de presse IUT de Bayonne – 30 Mars 2009
Voilà maintenant 17 semaines que nous sommes mobilisés contre les réformes qui portent atteinte au système IUT.

1 – Le système IUT
Il existe 116 IUT en France qui accueillent environ 145 000 étudiants par an. Depuis leur création en 1966, ils ont formé plus d’un million d’étudiants. Cette formation offre une qualité d’enseignement universitaire reconnue et plébiscitée sur le marché du travail. En effet, selon différentes études, 96% des employeurs estiment que la formation IUT est très satisfaisante et prépare bien à la vie en entreprise (sondage IFOP 2006). D’après cette enquête, ce sont les IUT qui préparent le mieux les étudiants à la vie professionnelle.
Au bout des deux années de formation, 2 étudiants sur 3 choisissent une poursuite d’étude (Ecoles de Commerce ou d’Ingénieurs, licences générales, etc…). De nos jours, il est également important de souligner que 80% des jeunes diplômés souhaitant intégrer directement la vie professionnelle trouvent un emploi dans les 6 mois.
2 – Les dangers des réformes
Jusqu’à présent, les IUT, du fait de leur spécificité, recevaient directement du ministère leurs moyens humains et budgétaires. Avec ces nouvelles lois, il revient au président de l’université de répartir les moyens selon l’enveloppe globale qu’il reçoit. Et dans la mesure où les moyens alloués à l’enseignement supérieur et la recherche sont en baisse constante, il paraît difficile d’envisager un avenir serein.
Le candidat Nicolas Sarkozy avait pourtant déclaré pendant la campagne présidentielle que l’enseignement supérieur et la recherche serait " LA priorité du mandat".
Le nouveau système d’attribution de moyens, appelé SYMPA dans le texte de loi, ne permet pas d’assurer le Programme Pédagogique National (PPN) demandé par le ministère. Déjà avant cette loi, les moyens dont nous disposions ne nous permettaient pas de le réaliser dans sa totalité.
Alors comment, avec des moyens revus à la baisse, allons-nous faire demain ?
3 – La poursuite de la mobilisation
Depuis le début de la mobilisation, nous avons voulu un mouvement responsable. Les examens et les jurys du premier semestre se sont déroulés normalement. Après 4 semaines de blocage des enseignements, nous avons décidé de revoir les modalités d’action. Afin d’inscrire ce mouvement dans la durée, notre fonctionnement depuis 3 semaines est le suivant : les emplois du temps sont aménagés de manière à maintenir une mobilisation efficace sans remettre en cause l’obtention du semestre et du diplôme.
Pour les prochains jours, notre calendrier sera organisé ainsi :
- Mardi 31 Mars : Conseil d’Administration extraordinaire en présence de J.L.Gout président de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour.
- Mercredi 01 Avril : AG des étudiants
- Jeudi 02 Avril : Cours "Hors les Murs" à la CCI de Bayonne à 9h30 Pique-nique au parc Montaury à Anglet
Par ailleurs, dans un souci de communication externe et interne, nous travaillons également à l’élaboration d’un blog (bilingue basque/français). Bien qu’il ne soit pas encore totalement complet, nous vous invitons à le consulter à cette adresse http://www.iutbayonne.over-blog.com

Les coups portés au système IUT sont trop graves ! Nous ne les laisserons pas faire !

L’IUT de Bayonne demande aussi un décret.

L’assemblée du personnel de l’IUT de Bayonne s’est tenue aujourd’hui dans un contexte particulier, puisque le Président de l’Université doit assister au Conseil de l’IUT demain.
Il a été voté à l’unanimité la soumission d’une motion reprenant les demandes de la CPN-IUT, à savoir
- Un décret garantissant les missions des IUT qu’ils accomplissent depuis plus de 40 ans dans un cadre de diplômes nationaux
- Le maintien des moyens financiers et du personnel de manière pérenne au-delà de 2010, passant par un fléchage national par le ministère des moyens financiers (DGF, droits d’inscription, contrat d’établissement, taxe d’apprentissage, formation continue…) et des postes de personnels BIATOSS et enseignants.
- La mise en place d’un système de dotation des établissements, pour toutes les composantes de l’Université, basé sur les besoins.

Une autre motion spécifique à l’IUT de Bayonne à destination du président de l’Université sera soumise concernant les postes qui n’ont pas été affectés à l’IUT et la suppression d’un poste IATOSS.

Concernant les modalités d’action, nous avons discuté de l’éventualité de la démission des charges administratives et pédagogiques. La vision différente de la manière de procéder n’a pas abouti à un vote. Cette discussion devrait être poursuivie lors du Conseil d’IUT. Certains pensent que cette démission doit être personnelle. Cependant la position majoritaire de ceux qui assurent les tâches administratives était la suivante : si démission il y a, elle doit provenir d’une décision collective de l’AG. Dans ce cas que se passera-t-il lorsque l’IUT se remettra en marche (dans le cas où nous serions écoutés par notre ministre)? Les responsables actuels, après avoir démissionné, ne sont pas prêts à reprendre ces tâches. Un vote favorable à cette démission collective signifie qu’il y aura d’autres enseignants prêts à les assumer par la suite (et il est vrai que les volontaires ne se bousculent pas), en particulier en juillet. Le blocage du recrutement des étudiants a été un élément supplémentaire pour qu’aucune décision ne puisse être prise dans l’immédiat.
La rétention des notes a aussi été évoquée, mais là aussi aucun vote n’a été proposé. La crainte de sanctionner les étudiants ne permettait pas d’envisager une issue favorable à ce vote.

Du côté étudiant, après le départ des deuxième année, des actions ponctuelles sont envisagées les mardi et jeudi, ainsi que le ralliement aux mots d’ordre nationaux.

D’autre nouvelles suivront après le Conseil de l’IUT.

Des nouvelles de Pau-Tarbes-Bayonne

Après le "Grand-Ouest", très en pointe dans le mouvement des IUT, les étudiants des IUT du Sud-Ouest : Pau, Tarbes et Bayonne ont décidé de coordonner leurs efforts dans l’épreuve de force actuelle.
Réunis en AG aujourd’hui, les étudiants de Pau (GTE et STID) ont décidé trois demi-journées d’actions (lundi, mardi et mercredi après-midi) avant la journée interpro de jeudi et l’ultimatum de vendredi. Ces 1/2 journées vont être ponctuées d’actions communes avec Tarbes et Bayonne : manifestations communes, opérations péage libre en même temps à Pau et Tarbes…
Une manière de concilier les impératifs d’enseignement (le matin) et des actions fortes (l’après-midi).

Manif à Bayonne (10 Mars)

Belle manif ce matin de l’IUT de Bayonne sous le soleil. 350 personnes selon la police. Le moral remonte.
AG prévue cet a.m. en TC, demain matin en INFO et GIM.

L’IUT de Bayonne reste mobilisé

Le 10 mars, l’IUT de Bayonne poursuit l’action…

Manifestation à 10h30. Prochaine AG mercredi 11 à 8h.

Actu Bayonne (2 Mars)

La semaine avant les vacances, les AG avaient décidé d’organiser une AG commune IUT de Bayonne pour ce lundi 02 Mars. Pour des raisons de locaux et de sécurité, l’option retenue était celle d’une AG par département et l’addition des votes afin d’obtenir un vote valable sur l’ensemble de l’IUT de Bayonne.
_Voici le résultat global :_
- 433 votes exprimés
- 231 votes POUR le blocage
- 174 votes CONTRE le blocage
- 28 votes BLANC

*L’IUT de Bayonne est donc bloqué jusqu’à mercredi 8h00, prochaine AG.*
*Par ailleurs, nous avons également rappelé le calendrier de la mobilisation nationale et donc locale :
- _Jeudi 05 Mars :_ Appel national, une journée d’action est organisée sur Bayonne. Des précisions seront apportées très bientôt au sujet de la manifestation prévue.
- _Jeudi 19 Mars :_ Appel national et Intersyndical.

Actu : Bayonne

Suite à la tenue d’un jury de département dans les locaux de la Mairie, le Maire d’Anglet a envoyé un courrier à Mme Pécresse. (fichier joint) Un début de coordination a été initié entre les différentes composantes du site de Bayonne.

Première action commune: mardi 17 février. 2 Freezes dans la galerie marchande de Carrefour (environ 150 étudiants et personnel). La démonstration ayant plu (aux étudiants, pas à la sécurité de Carrefour), une deuxième séance a eu lieu à Géant Casino, dans la foulée. Et quand on aime on compte pas, une troisième séance chez Virgin. L’IUT continue de son côté les actions prévues.

mardi 17 après-midi rassemblement devant la Mairie d’Anglet, où 3 personnes de la Mairie (acquises à notre cause) sont venues discuter avec nous. Déplacement en file indienne jusqu’à la Poste où nous avons tous déposé une lettre à Mme Pécresse sous couvert de M. le Président de la République (pour ne pas payer le timbre). Les médias étaient bien sûr toujours présents.

Tous les départements de l’IUT ont voté des rencontres pédagogiques entre enseignants et étudiants pendant 3 demi-journées afin de continuer à rester mobilisés tout en limitant la casse au niveau des enseignements. Mercredi 18 AG. le mouvement est reconduit jusqu’à la prochaine AG du lundi 2 mars au retour des vacances.

Prochaine action commune avec les autres composantes de Bayonne: jeudi 12 février; Procès de San Pantzar (le Roi du carnaval au Pays basque, chargé de tous les maux de la terre, que l’on juge et brûle traditionnellement). Evidemment San Pantzar aura pour l’occasion les traits de quelqu’un qui nous aime beaucoup.

courrier-v-pecresse-scanne

Actu : Bayonne

5 février : amphi de l’IUT plein le pour la conférence de presse. Bien relayé par les médias. L’après-midi la Mairie d’Anglet nous a prêté la salle des mariages où nous avons effectué le jury d’un département de l’IUT. Soutien clair de nos actions par le Maire (gauche) qui envoie un courrier à la Ministre pour nous soutenir.
10 février: 10h, malgré le temps environ 200 étudiants de l’IUT pour suivre plusieurs cours devant la Mairie de Bayonne.
10 février: 14h, première action médiatique de l’UFR pluridisciplinaire de Bayonne: 200 étudiants et 5 ou 6 mini-cours dans le hall du Conseil Général.
11 février: Vote de la poursuite du mouvement dans tous les départements de l’IUT.
11 février: Mise en place d’une coordination des composantes bayonnaises.
A venir:
13 février: A la demande du personnel et des étudiants, le Président de notre Université (Pau) viendra discuter des conséquences de la LRU sur nos IUT.

Actu : Bayonne (5 février)

Nouvelles de Bayonne:

  • Blocus reconductible tous les jours de l’ensemble de l’IUT depuis le 29 janvier.
  • Pique-nique, barbecues, opérations escargot en ville.
  • Nuit de l’IUT mercredi 4 février.
  • Conférence de presse jeudi 5 février.
  • Actions HLM (Hors Les Murs):
  • 5 février, jury du département GIM dans les locaux de la Mairie.
  • 10 février, plusieurs cours en parallèlle devant la Mairie de Bayonne.
  • Prochaine AG le 9.

Actu : Bayonne (3 février)

A Bayonne, les étudiants de tous les départements sont en grève. Se succèdent tous les jours, pique-nique, barbecues, opérations escargot entre les 2 sites.
Le blocus des bâtiments est organisé.
Le personnel à l’unanimité moins une voix soutient le mouvement des étudiants et s’associe physiquement à tour de rôle au blocus.
AG tous les jours pour les étudiants, tous les 2 jours pour le personnel.
Conférence de presse le 5.
On s’associe au mouvement de la coordination nationale des universités, mais une partie du personnel tient à ce que les revendications propres aux IUT ne disparaissent pas.

Actu : Bayonne (22 Janvier)

Après avoir occupé un des sites de l’IUT pendant la nuit de mercredi à jeudi , les étudiants ont rejoint jeudi matin le deuxième site par une opération escargot sur la Nationale 10 (environ 2 kms). Les deux sites ont donc été bloqués toute la journée d’hier. Aujourd’hui l’AG des étudiants tenue ce matin a voté un blocus des 2 sites, pour la journée, et la même opération escargot dans l’autre sens. La motivation est loin d’être entamée chez les étudiants bayonnais, qui ne sont pas dupes des dangers d’une charte de bonne conduite.

Actu : Bayonne (20 Janvier)

Ce matin a eu lieu une AG à Bayonne. Une centaine de personnes présentes. Beaucoup plus que celle de début Janvier.Des représentants de tous les départements, ce qui n’avait pas été le cas précédemment. Pour les étudiants, la charte n’a aucun intérêt tant que le fléchage du budget IUT, et les moyens nécessaires ne sont pas clairement inscrits dans la loi.
Actions prévues pour le 22:
Les étudiants investiront de façon festive un des sites de l’IUT pendant la nuit de mercredi 21 à jeudi 22, et occuperont les locaux le jeudi avec d’éventuelles actions plus ciblées qui seront décidées durant la nuit d’occupation. Afin de concentrer leurs forces sur Bayonne, personne n’ira à Paris, mais ils devraient prendre contact avec la coordination étudiante pour qu’elle déploie en leur nom une banderole montrant la présence de Bayonne dans le défilé parisien de jeudi.

Actu : Bayonne (6 Janvier)

AG le lundi 5 janvier.
Les étudiants et le personnel présents ont décidé
1) que la journée d’initiative Enseignement Supérieur Recherche prévue le 20 janvier, pouvait être mise à profit pour informer et préparer la journée d’action nationale du 22 janvier à l’appel de la coordination nationale des personnels d’IUT.
2) de participer à la grève et aux manifestations du 29 janvier aux côtés des autres salariés du privé et du public.

Le personnel de l’IUT présent a décidé de soumettre à l’ensemble du personnel un vote sur l’opportunité d’une rétention des notes pour les jurys des semestres 1 et 3.

J’ai proposé, avant que le vote ait lieu, de préciser les conditions dans lesquelles auraient lieu ce vote. Avec l’approbation du personnel présent, ce qui suit relève donc de ma seule responsabilité.

1) Les Directeurs d’IUT ont initié un mouvement de protestation pour signifier au gouvernement que les IUT constituent au sein du système universitaire une entité qui fonctionne très bien, et qui par conséquent ne nécessite pas la mise en place d’une réforme remettant en cause les principes mêmes qui ont conduit à ce succès.
2) Les Directeurs d’IUT ont cherché un compromis avec le Directeur de l’Enseignement supérieur et les Présidents d’Université par le biais d’une charte IUT-Université.
3) Les Directeurs d’IUT sont conscients des dérives que peut occasionner le compromis sur cette charte.
4) Les Directeurs d’IUT sont arrivés au bout de leur capacité à résister au Ministère et à la CPU

Afin donc de relayer l’action entreprise par les Directeurs d’IUT, le personnel des IUT doit engager une action plus significative en proposant, dans un premier temps, la rétention des notes pour les jurys des semestres 1 et 3.
Pour les étudiants en Semestre 1, cela n’a aucune conséquence pour la poursuite de leurs études puisqu’il passent d’office en Semestre 2. Les seuls cas particuliers sont les étudiants qui effectueraient un S1 pour la deuxième fois et dont la réorientation serait repoussée en juin.
Pour les étudiants en Semestre 3, faute de jury, tous vont poursuivre en Semestre 4. Les seules conséquences concernent les rares étudiants ne réussissant pas à compenser un Semestre 2 insuffisant, et qui auraient dû recommencer ce semestre en février. Les résultats du Semestre 4 indûment suivi pourront donner des éléments supplémentaires d’appréciation lors du jury (souverain) de juillet.

Cette rétention des notes n’a donc pas un grand impact immédiat, mais si elle est relayée par un nombre important d’IUT, cela permettra de montrer au Ministère que la combativité est toujours présente, indépendamment des Directeurs d’IUT. De plus c’est une mise en garde pour signifier que le personnel est prêt à entreprendre une action beaucoup plus sérieuse en envisageant la rétention des notes aux jurys de juillet.

Conformément aux souhaits des membres présents, vous allez donc recevoir un second mel vous demandant de répondre simplement à la question suivante, en fonction de votre statut, enseignant (et technicien participant à l’évaluation des étudiants), ou administratif :

Question posée aux enseignants :
Etes-vous favorable à une rétention des notes lors du jury des semestres 1 et 3.

Question posée aux autres membres de l’IUT :
Soutenez-vous la rétention des notes de la part des enseignants lors du jury des semestres 1 et 3.
Il est entendu que la rétention des notes ne pourra être effective qu’à une double condition :
- une majorité des suffrages exprimés (il est difficile de tenir compte des avis de ceux qui n’en ont pas).
- un nombre significatif d’IUT (une majorité ?) entreprenant une démarche similaire, ou d’autres démarches conduisant à l’impossibilité de réunir les jurys.

Pour que le dernier point ait une chance de se réaliser, un courrier sera envoyé à la coordination nationale des personnels d’IUT pour engager les autres IUT dans une démarche similaire.

Actu : IUT Bayonne-PaysBasque (17 Décembre)

l’Assemblée Générale des personnels de l’IUT de Bayonne réunie ce matin a voté:

1. son refus de la charte Université-IUT dans sa version du 16/12/08 transmise par l’ADIUT
2. son soutien aux trois revendications suivantes (portées initialement par la coordination nationale des étudiants):
– Le maintien du fléchage des moyens financiers et humains des IUT. La charte de bonne conduite est insatisfaisante. Nous exigeons l’inscription dans la loi du fléchage du budget des IUT.
– Le maintien d’un diplôme national garantit notamment par les CPN (Commissions Pédagogique Nationales) et la CCN (Commission Consultative Nationale)
– L’attribution de moyens suffisants pour maintenir le financement de tous les diplômes IUT existants.
3. sa décision de s’associer aux actions définies par la coordination nationale des personnels qui se réunissait au même moment à Paris
En conséquence, une AG des personnels de l’IUT est convoquée le lundi 5 janvier 2009 dans l’amphithéatre de l’IUT à Montaury pour décider des actions à mener en fonction des propositions de la coordination nationale.