Actu : Rennes (10 Janvier)

Une AG des personnels de l’IUT de Rennes s’est tenue le jeudi 8 janvier 2009. Elle regroupait 50 personnes et 10 étaient représentées par des pouvoirs. Le directeur de l’IUT de Rennes, Jacques Miriel était également présent.
1. Un rappel des actions de la dernière semaine de décembre après les vacances a été fait :
Bilan de la coordination des personnels qui s’est tenue à Paris le 17 décembre 2008.
Présentation du comité de suivi qui s’est réuni le 16 décembre et a établi une dernière version de la charte.
2. L’AG a voté à l’unanimité l’approbation de la motion de la coordination des personnels.
Il a été également décidé d’envoyer cette motion au Président de l’Université de Rennes 1, accompagnée d’un courrier récapitulant les différentes actions menées à l’IUT de Rennes depuis le 25 novembre 2008. La coupure des vacances de Noël a en effet pu donner l’impression que les choses s’étaient arrêtées d’elles-mêmes et il est apparu comme important de rappeler au Président de l’Université que nos actions n’étaient pas des mouvements d’humeur mais le reflet d’une inquiétude encore bien actuelle sur nos conditions de fonctionnement pour les années à venir.
Ce courrier sera également envoyé aux médias qui ont couvert nos actions en novembre et décembre.
3. Concernant la journée d’action du 22 janvier 2009 décidée par la coordination des personnels : l’AG des personnels de l’IUT de Rennes a voté à l’unanimité le dépôt d’un préavis de grève pour ce jeudi 22 janvier 2009 et une équipe de personnels des 6 départements a convenu de se réunir prochainement pour proposer, en concertation avec les étudiants, des actions à mener ce jour-là.

Les personnels de l’IUT de Rennes se sont exprimés pour continuer à agir de façon autonome par rapport aux autres composantes de l’Université. En effet, même si des mouvements commencent à émerger dans les autres composantes pour marquer le mécontentement des enseignants chercheurs concernant le projet de décret modifiant leur statut (la grève administrative a été votée à l’UFR de Maths par exemple), nous n’avons pour l’heure aucune information concernant d’autres actions ou manifestations.
Les personnels de l’IUT de Rennes se sont positionnés de la manière suivante : une grève et des actions seront organisées le 22 janvier à l’IUT, mais si des mouvements démarraient sur le campus une association pourrait être possible. Cependant la position des personnels de l’IUT de Rennes est claire : il faut pouvoir continuer à afficher nos revendications concernant l’application de l’article L713-9 et ne pas porter nos revendications seulement sur le projet de modification du statut des enseignants chercheurs même si celui-ci aura un impact évident sur le fonctionnement de l’IUT dès le 1er septembre 2009. Les revendications spécifiques à l’IUT n’excluent pas des revendications portant aussi sur le statut des enseignants chercheurs.
4. Jacques Miriel, directeur de l’IUT de Rennes a informé les personnels présents de son intention d’envoyer un courrier l’ADIUT avant sa prochaine réunion (le jeudi 15 janvier 2009) afin d’exprimer ses inquiétudes concernant la Charte discutée en comité de suivi :
* Cette charte, code de bonne conduite n’est en effet pas suffisamment contraignante pour les Présidents d’Université et ne
garantit aucunement un fonctionnement pérenne pour l’IUT dans les années futures.
* Dans ce texte, il n’est pas fait mention de la définition nationale des diplômes, et il paraît important d’assurer clairement et fermement le maintien des moyens financiers et humains pour pouvoir assurer les maquettes pédagogiques. Ajoutons à cela le projet de décret modifiant le statut des enseignants chercheurs, cela signifie une augmentation du nombre d’heures complémentaires pour la période du 1er septembre au 31 décembre 2009 (représentant à Rennes un coût total évalué entre 60 000 et  70 000 euros) mais aucune rallonge sur le budget 2009 n’est pour le moment prévue pour compenser ces pertes.
* D’autre part Jacques Miriel a souligné que la formule « moyens  consolidés » n’était pas suffisamment claire et sujette à des
interprétations variées.
* Il a également précisé que l’argument consistant à dire qu’il n’était pas possible de flécher des moyens spécifiques dans le
cadre l’application de la LRU, était faux puisque des moyens étaient fléchés concernant le Plan Licence ainsi que le Plan
Licence en IUT. Pourquoi le budget de l’IUT ne pourrait pas l’être alors ?
* Enfin il s’est inquiété du budget alloué à l’Université de Rennes 1, qui de toute façon ne permettra d’espérer pour l’IUT un    budget  renforcé, puisque les compétences de l’Université ayant été modifiées, c’est 1 million d’euros qui sont perdus pour
l’Université (pour l’instant compensé par le Plan Licence).

Compte-rendu rédigé par deux enseignants de Rennes.
Le 8 janvier 2009.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s