Actu Université Paris 1 (8 Janvier)

L’ assemblée Générale de l’Université Paris 1, ce jeudi 8 janvier, a  réunit près de 160 personnels enseignants et administratifs. Les intervenants ont redit leur totale opposition aux  réformes en cours. En ce qui concerne la mastérisation, il semble  acquis que le Conseil d’Administration de Paris 1 votera lundi 12 une  motion de non remise des maquettes au ministère. Constatant l’immense  consensus, au sein du monde universitaire, contre ces réformes, y  compris chez les collègues habituellement les moins enclins à la  protestation, le débat s’est presque immédiatement porté sur la  question des moyens d’action pour bloquer les projets de décret  relatifs au statut et aux carrières des enseignants-chercheurs.
Le débat s’est engagé sur les moyens d’organiser une montée en  puissance progressive et continue des mobilisations jusqu’au retrait  définitif des projets de décret statuts & carrières.  Un long débat a  eu lieu au sujet de l’action aujourd’hui envisagée dans la plupart des  universités : la grève administrative impliquant rétention des notes  et refus de siéger dans les jurys de concours. Après discussion sur  les modalités d’application, le principe en a été adopté à la  quasi-unanimité avec la possibilité d’une remise groupée des notes au  Rectorat. Les participants ont très vite convenu cependant, qu’une  telle modalité d’action ne pouvait être qu’une étape et qu’il fallait  s’inscrire dans une perspective de grève en se préparant  à un blocage  total au second semestre.
Les discussions ont porté sur le moment le plus approprié pour  déclencher la grève. Certains on souhaité organiser une journée de  grève le 15 janvier correspondant à la date de convocation par la  ministre des responsables du CNU qui se verront annoncé leur   transformation en simple agence d’évaluation individuelle des travaux  de recherche des enseignants-chercheurs. D’autres préféraient la date  du 20 janvier correspondant à la possibilité, en cours de discussion  entre les syndicats, d’une  journée de grève à l’appel de l’ensemble  des organisations. Après quelques aléas d’AG et afin d’éviter la  division, on s’est orienté vers un  appel à une journée d’action le  jeudi 15 janvier et à une journée de grève le mardi 20 janvier avec  entre les deux, les manifestations du samedi 17 janvier pour l’emploi  dans  l’ensemble du service public d’éducation.

Le _jeudi 15 janvier_ sera donc la prochaine journée de forte  mobilisation avec plusieurs rendez-vous : à 9h30 rue Descartes, devant  ou à proximité du ministère pour manifester à la ministre recevant les  délégations du CNU notre opposition à l’ensemble des réformes en cours  relatives aux statuts et aux carrières des enseignants-chercheurs.  Pour ceux qui font partie de l’un des trois conseils de l’université,  il y aura à 10 h le « congrès des trois conseils » réunit à l’appel du  président de l’université. Enfin une assemblée générale de tous les  personnels aura lieu à 12 h pour faire le point de la situation et  organiser les prochaines étapes d’action.

La préoccupation s’est exprimée de trouver les moyens, tout en  préparant la  grande journée du 29 janvier 2009, d’arriver à faire  connaître les menaces qui pèsent spécifiquement sur l’université sans  que cet enjeu soit dissout dans la masse des autres revendications. La  date du _mardi 20 janvier_ comme journée de grève correspond à cette  finalité.
Le _jeudi 22 janvier_ sera une nouvelle étape avec, en projet, la  proposition qui serait faite à toutes les universités françaises  d’envoyer des délégués pour la tenue d’une coordination nationale  destinée à préparer, par exemple,  un mouvement de grève générale dès  le début du mois de février si les projets de décret n’ont toujours  pas été retirés. Si l’organisation d’une telle coordination nationale  n’était pas possible ce jour là, il est probablement qu’aurait lieu au  moins une nouvelle AG de Paris 1 à 12 h pour faire le point et  préparer les étapes suivantes notamment en vue des grandes  mobilisations du 29 janvier.

On semble donc s’orienter vers une mobilisation par étapes alternant  sur les mardi et jeudi, avec une AG hebdomadaire les jeudi 12 h,  jusqu’à la fin du mois de janvier. L’idée d’une « nuit à l’université »  a été évoquée et semble rallier beaucoup d’adhésions… ce qui rejoint  d’ailleurs des projets identiques dans d’autres universités. Un bureau  de coordination des mobilisations à Paris 1 n’a pu être élu dans les  règles de l’art en raison du temps, mais un certain nombre de  personnes se sont manifestées pour exercer cette fonction. Il  comprendra des représentants de chaque syndicat et des non syndiqués.  Enfin de multiples démarches pour relier nos actions avec celles des  autres universités et susciter des actions coordonnées au plan  national sont prévues.

(compte-rendu d’AG rédigé par un collègue)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s