In mémoriam : les IUT

Article paru sur le site Bakchich.

Extrait :

  • « Les responsables des facs n’apprécient guère les IUT, pour la même raison qu’ils souhaitent la mort des classes préparatoires. Les bons élèves de ces Instituts fuient les facs. Ils se préparent aux fameuses écoles auxquelles ils ont accès par des concours parallèles. Ce sont les classes préparatoires des plus défavorisés, des vecteurs clefs de la promotion sociale. Une valeur plutôt malmenée ces derniers temps, malgré quelques prises de position médiatiques. Ce qui fait que les IUT, peu respectés, voire « méprisés » par les universitaires, sont en revanche appréciés, voire plébiscités par les parents et les étudiants – comme le montrent les études IFOP faites chaque année par les IUT. Mais les vilains canetons ont également leur tendon d’Achille. Ils coûtent chers, car offrent un taux d’encadrement élevé à leurs élèves (6 heures de cours par jour en moyenne par classe, contre 2 à 3 à la faculté). Et surtout, ils n’ont a priori pas d’obligation de recherche, la clé de la légitimité de l’université pour les années à venir. »
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s