Actu : IUT Orsay (3 Février)

Des nouvelles de l’IUT d’Orsay, qui bouillonne depuis novembre (AG, délégation en sous-préfecture, participation aux manifs…).
Ci-dessous, le texte rédigé à l’issue de l’assemblée d’aujourd’hui. Les étudiants organisent une AG demain matin mercredi.

Aux personnels de l’IUT d’Orsay, aux étudiants, aux collègues de l’université Paris 11

Une cinquantaine de collègues, rejoints par un peu moins d’une centaine d’étudiants des 3 départements de l’IUT d’Orsay, se sont réunis en AG ce mardi 3 février 2009 de 12 h à 14 h.
Les personnels présents ont voté la grève, du mardi 14h jusqu’au jeudi midi (pour : 38 / contre : 0 / abstentions : 2), après avoir voté le principe de la grève (pour : 36 / contre : 1 / abstention : 0).
Cette décision a été la conclusion d’un échange d’informations et d’idées dont sont ressortis :

–         la nécessité de lier la lutte pour le fléchage des moyens des iuts (mouvement des iuts de novembre et décembre) avec le mouvement des universités.
–         la nécessité de participer au mouvement général qui a déjà conduit environ la moitié des universités à se déclarer en grève le 2 février (dont le centre scientifique d’Orsay en grève pour une semaine), qui a conduit notamment l’IUT de Villetaneuse à se mettre en grève depuis le 21 janvier.
–         la  nécessité de défendre la définition nationale des statuts des personnels et des diplômes remise en cause par la LRU. Cette définition nationale constitue une garantie pour chaque membre du personnel et le gage d’une juste reconnaissance et évaluation des formations.
–         le caractère dangereux du projet de modification du décret de 1984 concernant le statut des enseignants-chercheurs : dangereux pour l’exercice du métier d’enseignant-chercheur, il aurait des retombées très négatives pour tous les collègues, les étudiants et toute la vie de l’établissement.
–         la difficulté de remplir les missions de l’Enseignement supérieur dans un contexte de diminution croissante des budgets et des postes.
–         les risques de précarisation liés au changement des modalités des concours de recrutement des enseignants du second degré.
–         l’inacceptable absence de prise en compte des programmes nationaux dans l’attribution des budgets et des postes d’enseignants et de BIATOSS, aggravée par le nouveau système de calcul SYMPA. Tel qu’il pourrait s’appliquer au budget de l’IUT d’Orsay, ce nouveau système conduirait progressivement à une baisse de 10% de la dotation ministérielle dès 2012. Ce système conduit déjà à une estimation absurde de « sur encadrement » de l’IUT (30 postes qui risquent de ne pas être renouvelés).
–         Le comportement autiste du gouvernement devant les propositions formulées depuis 2004 par la communauté universitaire qui a toujours démontré sa bonne volonté pour discuter, négocier et proposer.

L’AG appelle tous les collègues :
– à se mettre en grève ces mardi et mercredi ainsi que jeudi matin
– à participer à l’AG de la fac du mercredi 4 février à 12h (bâtiment 333, amphi H3)
– à venir débattre et réfléchir à partir de 15h le mercredi 4 février (RDV sur la mezzanine de la cafétéria) sur  le projet de décret, le système SYMPA et la Charte proposée à l’ADIUT par le ministère, afin de préparer l’AG du lendemain
– à participer à l’AG du jeudi matin (10h, amphi Essonne) qui décidera de poursuivre ou non la grève. Que chacun fasse son possible pour être présent afin que la décision prise soit la plus représentative possible.

D’une façon ou d’une autre, manifestons-nous !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s