Démissions collectives : l’ultimatum expire ce soir.

L’assemblée
des personnels de l’UFR de Langues (Nantes) réunie hier a confirmé la
décision votée les 5 puis 23 février dernier de donner à compter du 6
mars, en cas de non satisfaction des revendications (rétablissement des
postes supprimés, retrait des décrets masterisation et
enseignants-chercheurs) une démission collective des responsabilités
administratives. Dans le souci de ne pas pénaliser ni les étudiants ni
les personnels eux-mêmes, voici la solution retenue qui pourrait
intéresser d’autres UFR.
Pour
l’instant, la démission ne concerne que les responsabilités exercées au
niveau des départements : responsabilités d’année, de licence, de
Master, d’UE, de cycles, direction de département et équipes de
direction, responsables d’emplois du temps, de coordination d’équipes,
et toutes les fonctions spécifiques qui peuvent varier d’un département
à l’autre.
Chaque
enseignant (s’il le souhaite bien sûr, la démission restant un acte
individuel) remplira pour chacune de ses tâches un courrier-type comme
celui joint ci-dessous ; toutes les fiches seront ensuite réunies et
envoyées ensemble à nos ministres lundi au plus tard.
Sont
exclues des démissions les tâches liées aux Relations internationales
(Erasmus, …) et les conventions de stages obligatoires dans certains
parcours.
Pas
de démission des mandats électifs aux conseils ni du directeur d’UFR
(qui pratique toutefois la grève administrative sauf sur des points
décisifs comme les factures à régler ou la sécurité des locaux).
Si plusieurs UFR agissent dans le même sens, le signe envoyé aux ministères n’en sera que plus fort.
Libre à vous de reformuler le modèle de lettre, l’intérêt étant de donner une dimension collective à la démarche.
++++++++++

 »                        A

Madame le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche
Monsieur le Ministre de l’Éducation
s/c de Monsieur le Recteur de l’Académie de Nantes
s/c de Monsieur le Président de l’Université de Nantes
s/c de Monsieur le Directeur de l’UFR Langues

OBJET : Démission responsabilité administrative

Madame, Monsieur le Ministre,

Constat est actuellement fait de l’absence de réponses
satisfaisantes de vos ministères respectifs aux revendications des
enseignants-chercheurs sur le refus de l’actuel projet de réforme de la
formation et des concours  de recrutement des enseignants, sur la
demande de retrait du projet de décret relatif au statut des
enseignants-chercheurs, sur la suppression d’un millier de postes dans
l’université française à la rentrée 2009 et plus généralement sur la
politique d’affaiblissement structurel de l’enseignement et de la
recherche.
Conformément à la décision votée à l’unanimité par l’Assemblée générale
des personnels de l’UFR-Langues de l’Université de Nantes le 5 février
2009 et réitérée le 23 suite à l’appel de la 4ème Coordination
Nationale des Universités, de déposer, en cas de non-satisfaction des
revendications susmentionnées, une démission collective des
responsabilités administratives exercées et ce à compter du 6 mars 2009,
je soussignée Prénom NOM, Maître de Conférences au Département Information et communication de l’IUT de Rodez, déclare par la présente démissionner de la responsabilité
administrative suivante : direction des études du département.

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur le Ministre, l’assurance de ma haute considération.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s