IUT 2010 : pas de sortie de crise

(source : Educpros)

IUT : les moyens reconduits… jusqu’en 2010

Valérie Pécresse a demandé aux présidents d’université de s’engager « à maintenir au moins en 2010, à périmètre constant, les moyens dédiés à leur IUT », comme en 2009. Une assurance obtenue par l’ADIUT (association des directeurs d’IUT) à la suite de leur rencontre avec la ministre, qui a aussi reçu la Conférence des présidents d’université et l’Unpiut (union nationale des présidents d’IUT), le 12 mars 2009.

Des représentants des IUT seront également « associés à la réflexion sur l’évolution du modèle national d’allocation des moyens », selon le communiqué du ministère. Des garanties bien en deçà des demandes formulées par l’ADIUT d’intégrer une sous-action IUT dans la LOLF. Dans le cadre de la Loi LRU, les moyens aux IUT ne sont plus fléchés, ce sont les présidents d’université qui répartiront les budgets à leurs composantes. Les directeurs d’IUT estiment que ce système de répartition diminuerait leurs financements de 35 %.

Sympa rediscuté au ministère

La première réunion de révision du modèle Sympa (allocation des moyens) est programmée le vendredi 20 mars au ministère avec la CPU et l’ADIUT. Valérie Pécresse a demandé à la CPU de lui faire des propositions depuis plusieurs semaines. Le communiqué ministériel mentionne un engagement à ce que « les activités et les performances des IUT soient pleinement prises en compte pour l’avenir dans l’allocation des moyens et les contrats pluriannuels qui lieront les universités à l’Etat ».

Un circulaire pour redéfinir les relations IUT-Université

Autre point discuté : la charte contestée définissant les relations entre les directeurs d’IUT et les présidents d’université. Le ministère s’est engagé à envoyer rapidement une circulaire, « incluse dans le code de l’éducation », formalisant les principes de cette charte. Une forme de contractualisation moins contraignante pour les présidents d’université que le décret, demandé par les directeurs d’IUT. En revanche, le ministère a validé le contrat type d’objectifs et de moyens (voir fichier ci-dessous) qui devra être décliné localement et renvoyé d’ici au 30 juin 2009 par les établissements.

Echéances et sortie de crise

Ces annonces n’ont pas eu d’impact significatif sur la mobilisation en cours dans de nombreux IUT. Le 12 mars 2009, deux tiers des 116 IUT étaient bloqués ou en grève. L’ADIUT a convoqué un bureau extraordinaire le 16 mars 2009 pour définir sa position. La coordination nationale des IUT se réunit, elle, le lendemain à l’IUT de Villetaneuse.

Congrès du Snesup. Des échéances qui viendront pour certaines préparer la manifestation interprofessionnelle nationale du 19 mars 2009. De son côté, le ministère ne peut pas ignorer la date du congrès de la principale organisation syndicale, le Snesup, les 2 et 3 avril 2009, qui pèsera dans le règlement de la crise que traverse l’université.

Or, pour ce syndicat, « le compte n’y est pas ! », pour les IUT dont il redoute un sort comparable aux IUP (absorbés dans des masters professionnels avec la réforme LMD) comme sur les autres sujets de revendication de la mobilisation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s