l’AG du Mans désapprouve totalement l’ADIUT et appelle à la démission (25 mars)

Position de l’Assemblée Générale des personnels de l’IUT du MANS Mercredi 25 Mars 13h
L’assemblée générale des personnels de l’IUT du Mans a pris connaissance du contenu de la circulaire issue de la négociation entre  le ministère, l’ADIUT, la CPU et l’UNPIUT.
Cette circulaire spécifie que les moyens affectés aux IUT au plan national «seront consolidés» et que le rôle des CPN et des CCN «pour la garantie de la définition nationale des diplômes» est «réaffirmé». Cependant que vaut une telle affirmation puisque dans son préambule elle n’affirme sa validité que «dans le respect de la politique générale de l’université de rattachement et de son équilibre budgétaire»?

La ministre annonce dans une lettre au président de l’ADIUT le maintien des moyens aux IUT pour 2010, comme en 2009.
Qu’en sera t-il en 2011 lorsque que toutes les universités seront passées aux compétences élargies?
Nous considérons qu’en l’état actuel des négociations, l’ensemble des IUT sera, dans le cadre du passage à l’autonomie élargie de l’ensemble des universités imposé par la LRU, soumis à des critères de gouvernance qui ne permettront pas d’assurer leur spécificité.

La circulaire ministérielle proposée n’est pas acceptable car elle est juridiquement fragile et ne garantit pas de manière pérenne le maintien des moyens au-delà de 2010.

Nous revendiquons donc comme l’a réaffirmé la CNP IUT du 17 mars:
·       la rédaction d’un décret spécifiant le retour à un fléchage ministériel  des moyens pour les IUT de manière à garantir la définition nationale (PPN,CPN) du DUT,
·       la mise en place d’un système de dotation des établissements, basé sur les besoins et non un système de répartition des moyens tel que SYMPA.

Nous désapprouvons totalement la position de l’ADIUT qui se satisfait de la circulaire et de son calendrier “de vigilance” à l’horizon mai-juin 2009. Cette position équivaut à une négation du rapport de force aujourd’hui instauré après une lutte de plusieurs mois qui s’est inscrite dans le mouvement général de l’ensemble de l’Université.

Sur la licence de technologie:
Considérant que nous nous battons actuellement contre la destruction du DUT comme diplôme national (fléchage des moyens et définitions des programmes par la CPN), L’assemblée Générale des personnels du Mans ne pense pas que l’introduction d’une revendication sur une licence de technologie soit dans le contexte actuel de nature à clarifier la situation.
Le danger est réel que le ministère ne se saisisse de cette revendication (même cadrée nationalement) pour faire passer le DUT en trois ans à horaire constant et en le faisant passer dans le système LMD où les diplômes sont définis localement.
Par exemple, pour un département secondaire : 1800 h divisé par trois, cela fait 600h par an (une année de licence « classique » tournant autour de 550h annuelle)

Nous décidons:
·       d’élire 3 représentants à la coordination nationale des personnels qui se déroulera au Mans le vendredi 25 mars,
·       d’inviter les responsables (Chefs de département, directeurs d’études, …) à démissionner de leurs responsabilités administratives,
·       de participer aux actions nationales décidées par la coordination nationale (CNP-IUT) du vendredi 27 mars prochain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s