Archives de Catégorie: Nantes

Nouvelles de Nantes

Nous reprenons ce matin le travail après trois semaines complètes de blocage et une « fatigue » des collègues et étudiants moteurs de la mobilisation.
Nous continuons les actions avec de nouvelles modalités après un très gros succès de la journée d’hier.
Ce midi dans le cadre de la journée « Sauvons les IUT » nous avons un pique nique extérieur.
Nous envisageons aussi avec des collègues mobilisé(e)s de La rOche sur Yon l’organisation
d’un vote global la semaine prochaine sur les 3 sites de Nantes, La Roche sur Yon et Saint-Nazaire.

Bon courage à tous et on reste vigilants et mobilisés….

Publicités

Actu : IUT de Nantes

Les cours sont suspendus depuis 10 jours par les étudiants (sur un des deux sites), et le deuxième site a rejoint le mouvement.
Un prochain vote des étudiants aura lieu vendredi après-midi.

De nombreuses actions ont été organisées: participation à toutes les manifestations, blocages, contact médias, contacts élus.

Nous avons voté en AG des personnels le soutien au mouvement des étudiants. Les personnels ont voté la grève pour la journée du 10 mars « le 10 mars les IUT s’arrêtent » avec 75 % des personnels en grève effective. Nous avons fait une manifestation ce mardi.

Nous avons eu aussi le 10 mars, une entrevue avec le Président et le premier  vice Président de l’Université de Nantes avec une délégation commune étudiants et personnels des deux IUT de Nantes et de La Roche sur Yon.
Autant dire que cette entrevue a confirmé ce que nous pensions: A savoir que si nous n’obtenons rien a court terme le fonctionnement des IUT sera intenable. Je vous livre notre conclusion: Le contexte est certes très difficile pour tous les acteurs de l’UNiversité, mais la conviction des délégués des deux IUT présents lors de l’entrevue, c’est que la logique de réseau national des IUT entre de plein fouet en conflit avec la logique portée localement par les Universités. Cette question actuellement nous paraît insoluble sauf à disposer d’un cadre réglementaire adéquat.
Du bout des lèvres on nous accorde que les crédits issus de la DGF (50% du budget) seront à peu près conservés, mais pour le reste,  les ressources propres (taxe d’apprentissage, formation continue….) là c’est une autre histoire. On voit bien aussi la complexité d’un fonctionnement où des décisions nous échappent et où les équipes présidentielles ont confondue autonomie et centralisation……

Concernant la loi LRU. Compte-tenu du contexte si V. Pecresse ne veux pas promulguer un texte réglementaire immédiatement, il faut demander l’abrogation.
Le gouvernement est capable de proposer des lois mais il a complètement oublié qu’avant de les lancer il fallait aussi « bosser » sur les conditions d’application.

IUT de Nantes bloqué jusqu’à vendredi.

IUT de Nantes bloqué jusqu’à vendredi midi, porchaine AG

Actu : Nantes (5 Mars)

Aujourd’hui l’assemblée générale des personnels de l’IUT de Nantes qui s’est déroulée sur le site de la Fleuriaye.

* a voté un appel à la grève mardi 10 mars,
* a voté un appel à la manifestation ce même mardi à 15h
* a décidé la création d’une caisse de solidarité pour les BIATOS pour cette grève.
* la manifestation du mardi 10 mars nous conduira à la Présidence de l’Université de Nantes
* par ailleurs une entrevue est demandée dès maintenant au Président de l’Université mardi à partitr de 16H
* Vote pour : unanimité moins 1 voix, 3 abstentions*

Les étudiants sont en grève depuis lundi dernier, ils effectuerons diverses actions dans la région Nantaise le 9 et 10 mars.

Coordination des personnels Grand-Ouest (3 Mars) : le 10 Mars, les IUT s’arrêtent.

Ci-dessous la motion votée par la coordination des personnels des iut du Grand-Ouest, réunie ce jour (3 Mars) à Rennes. Merci de la faire circuler dans vos départements respectifs, auprès de vos acd éventuellement, des autres personnes concernées…

Chacun a fait l’état de la mobilisation dans les 9 iut de l’ouest présents. Des actions se mènent partout, avec des intensités et des
rythmes différents. Certains s’essoufflent, d’autres sont en train de renforcer la mobilisation. Les calculs sympa sont partout catastrophiques. L’articulation avec le mouvement des universités est variable, mais doit être poursuivie ou renforcée pour la plupart.

Le constat est que le ministère n’a pas entendu nos revendications, que l’adiut ne reconnaît pas la légitimité du mouvement des personnels et qu’il faut se mobiliser de façon plus forte pour être entendus. Une action de grève illimitée de l’ensemble des iut du grand ouest, à partir du mardi 10 mars est proposée, et transmise aux autres iut (en retour de vacances).
La coordination étudiante qui s’est tenue en parallèle et nous a rejoints pour la définition des actions s’y associera. Ils prévoient de s’inscrire dans les mouvements universitaires plus généraux en se démarquant par des gilets jaunes et des masques, tout en organisant des actions plus voyantes (blocages de routes…).

Synthèse des calculs SYMPA pour le Grand-Ouest :

  • RENNES : le calcul SYMPA prévoit une baisse de 25% et une perte de 5 postes IATOS et 4 postes enseignants (sur 210 personnels au total).
  • LA ROCHE SUR YON : le calcul SYMPA prévoit une baisse du budget de 44%, une baisse de postes enseignants de 25% et de postes IATOS de 6%.
  • VANNES : le calcul SYMPA prévoit une baisse du budget de 41%, un excédent de 3 postes IATOS et 5 postes enseignants.
  • SAINT MALO : le calcul SYMPA n?a pas été fait.
  • BREST : le calcul SYMPA n?a pas été fait.
  • QUIMPER : le calcul SYMPA n?a pas été fait.
  • LANNION : le calcul SYMPA prévoit une baisse du budget de 36%, une baisse de postes enseignants de 25% et de postes IATOS de 27%.
  • LE MANS : le calcul SYMPA prévoit une baisse de postes enseignants de 36% et de postes IATOS de 16%. La DGF passerait de 900 000 euros à 840 000 euros soit une baisse de « seulement » 7% mais cette baisse semble inclure les compensations financières reçues pour les pertes de postes.
  • NANTES : le calcul SYMPA prévoit une baisse du budget de 37%, et une perte de 6 postes IATOS sur 60 et 15 postes enseignants sur 130.

POSITION de la Coordination des personnels Grand-Ouest :

La coordination des personnels (enseignants et IATOS) des IUT du GRAND OUEST réunie ce jour constate que les négociations entre l’ADIUT, l’UNPIUT, la DGES et la CPU ne répondent toujours pas aux attentes exprimées depuis décembre 2008.
Le devenir des IUT et du DUT ne peut dépendre de chartes qui ne sont pas contraignantes et/ou de négociations contractuelles.
Nous exigeons :
⇒    que l’ADIUT écoute et relaye enfin nos revendications,
⇒    que le Ministère prenne en compte ces revendications.
Nous continuons à exiger :
⇒    Le maintien d’un fléchage national des moyens financiers et humains pour les IUT : ce fléchage doit être garanti par un texte réglementaire ou législatif.
⇒    Le maintien de la définition nationale des programmes (PPN), des modalités pédagogiques et des instances nationales (CCN, CPN…) garantissant un diplôme national.
⇒    Des moyens financiers et humains (postes de titulaires Enseignants et IATOS) à la hauteur de la mission spécifique des IUT en terme de formations universitaires, technologiques et professionnelles.
⇒    La garantie de l’affectation aux IUT de leurs ressources (DGF, droits d’inscriptions, taxe d’apprentissage, formation continue…) et la maîtrise de leurs dépenses (fonctionnement, investissement, emplois…). A ce titre le système SYMPA met en péril les IUT qui font leurs preuves depuis plus de 40 ans.

Nous nous inscrivons dans le mouvement des universités refusant la destruction du service public de l’enseignement et de la recherche.
Si  le ministère ne satisfait pas toutes ces revendications,  la coordination des personnels mobilisés des IUT du Grand Ouest :
•    Appelle au durcissement du mouvement
•    Appelle à la grève illimitée avec blocage de  tous les IUT du Grand Ouest à partir du 10 mars 2009
•    Appelle tous les IUT de France à rejoindre  le mouvement :  « Le 10 mars, les IUT s’arrêtent. »

Actu : IUT de Nantes

Personnels de l’IUT de Nantes le 2/3/2009
Site de Carquefou
Communiqué de presse
L’assemblée des personnels de l’IUT de Nantes (site de La Fleuriaye à Carquefou), soutient le mouvement engagé par les étudiants. A ce titre les cours, travaux dirigés et travaux pratiques sont suspendus jusqu’au jeudi 5 mars à 18h.
Les personnels et les étudiants tiennent à défendre le maintien des moyens financiers et humains pour que les IUT, au sein des Universités, puissent continuer à assurer toutes leurs missions : formation initiale en prise avec les besoins des milieux professionnels, formation continue, recherche et transfert technologique.
Depuis 6 mois le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, n’a pas apporté de réponses concrètes à nos demandes, alors qu’il s’y était engagé :
· La charte permettant de régir les relations des IUT avec leur Université est à l’état de « brouillon » ;
· Le système de calcul SYMPA, qui devrait permettre une attribution des moyens de fonctionnement (postes et dotation budgétaire) aux IUT, n’est pas au point, et ses premières simulations sont très défavorables.
L’ensemble des personnels tient à rappeler l’urgence qu’il y a à disposer de modalités de fonctionnement viables, sinon la rentrée 2009 sera extrêmement difficile pour notre établissement.
Compte tenu de cet état de fait, les personnels et les étudiants de l’IUT de Nantes manifesteront Jeudi 5 Mars à 15h aux cotés de leurs collègues de l’Université de Nantes.

Actu : IUT de Nantes (16 Décembre)

_Actions des étudiants_

Hier 15-12 : Les étudiants des 2 sites Joffre et Fleuriaye ont voté la grève jusqu’à mercredi soir 17-12.
Aujourd’hui 16-12 : Une manifestation est prévue à partir de 14 heures jusqu’à 18 heures avec un parcours prefecture, conseil général, présidence de l’université. La nuit des IUT est organisée sur le site de Joffre à partir de 21 heures.

_Actions des personnels :_
Hier 15-12 : sur le site de la Fleuriaye en assemblée générale la fermeture de l’établissement pour mardi après-midi a été voté à la majorité. Une manifestation est prévue pour le mardi après-midi, de 14 heures à 16 heures occupation de l’espace devant la préfecture et ensuite de 16 heures à 18 heures devant la Présidence de l’Université avec distribution de tracts petit café et brioche et quête symbolique de pièces rouges.
Aujourd’hui 16-12 : assemblée à 10 heures 30, vote pour suspendre les cours jusqu’à mercredi soir. Rodolphe Dalle sera le représentant de l’iut de Nantes à Paris Descartes pour la coordination des actions nationales.
Les interventions incluses la participation des syndiqués pour une action nationale et des non-syndiqués. Pour le moment aucune motion n’a été votée.