Archives de Catégorie: démissions

IUT Nancy-Charlemagne mobilisé : démissions programmées au 15 Juin si le retrait des 2 décrets n’est pas obtenu.

Motions Département info-com IUT Nancy-Charlemagne

Le gouvernement continue de faire la sourde oreille aux revendications  portées très largement par la communauté universitaire, sur les  statuts, la formation des enseignants, les suppressions de postes, le démantèlement des organismes de recherche, la loi LRU. Nous,  enseignants et/ou chercheurs du département info-com de l’IUT Nancy- Charlemagne, réunis en Conseil de Département le 21 avril 2009, décidons de poursuivre notre mouvement de contestation par les actions  suivantes : rétention des notes du premier et du second semestres, non  participation aux jurys de diplômes, non participation aux jurys de  Bac. Si le décret sur le statut des enseignants-chercheurs et la  réforme de la formation et du recrutement des enseignants n’étaient  pas retirés ou annulés le 15 juin 2009, le gouvernement nous mettrait  dans l’incapacité de clore et de valider l’année universitaire.

nppv: 0
abstentions: 2
pour: 16
contre: 0

———————-

Nous, enseignants et/ou chercheurs du département info-com de l’IUT  Nancy-Charlemagne, réunis en Conseil de Département le 21 avril 2009,  décidons de démissionner de nos charges administratives et  responsabilités collectives (non-électives) ou de ne pas en prendre à  compter du 15 juin 2009, si à cette date le décret sur le statut des  enseignants-chercheurs et la réforme de la formation et du recrutement  des enseignants n’étaient pas retirés ou annulés.

nppv : 0
abstentions : 0
pour : 17
contre: 0

Publicités

La mobilisation ne faiblit pas à Lannion (30 Mars) : démissions administratives pour le 5 Mai

Actu IUT Lannion 30 mars 2009

La mobilisation tant des étudiants que des personnels ne faiblit toujours pas à l’IUT de Lannion.

Vendredi 27 mars, un car affrété par le collectif des personnels pour la défense d’un service public d’éducation et de recherche a emmené une quarantaine d’étudiants et une vingtaine de personnel à la
manifestation à Brest lors de la tenue de la CPU.

Lundi 30 mars, les étudiants ont voté à nouveau le blocage filtrant (accès pour les personnels administratifs) jusqu’à mercredi matin. Ils continuent de préparer des actions quotidiennes (comme d’habitude, toutes les informations sur le site http://lannionaction.venez.fr/).

Une nouvelle AG des personnels, s’est tenue lundi 30 mars a établi les actions à mener dans les jours à venir (compte-rendu ci-dessous). Elles continuent de s’inscrire dans les revendications et les modes
d’actions auxquels appellent les collectifs nationaux de lutte pour la défense de l’université.

AG des personnels de l’IUT de Lannion du lundi 30 mars 2009

*L’AG des personnels réunie le lundi 30 mars a décidé de suivre la procédure proposée par la coordination nationale des personnels d’IUT pour la mise en oeuvre de la démission administrative au 5 mai 2009. Elle invite donc les départements et les personnel à se pré-positionner d’ici le 3 avril.

*Elle appelle à la poursuite des actions cette semaine selon le calendrier suivant :

– lancement de « l’IUT hors de lui » à partir du lundi 30 mars (programme affiché à l’entrée de l’IUT de cours assurés dans des salles et lieux publics de Lannion)

– en coordination avec les étudiants, manifestation solidaire avec les personnel du lycée Le Dantec mardi 31 mars à 12H devant les grilles du lycée pour dénoncer la suppression de 50 postes en sans dans cette établissement

– en coordination avec les étudiants, dans le cadre de la journée nationale de mobilisation « de la maternelle à l’université », action avec l’école maternelle de Ploubezre : 16h30 occupation de l’école, 18h30 départ depuis l’école d’une manifestation, 19h30 retour à l’école pour un pique-nique débat

*Elle invite tous les personnels à continuer de contribuer à la caisse de grève .

L’IUT A s’engage dans la démission des charges administratives et la rétention des notes

Motion de l’AG des personnels de l’IUT A Toulouse, 30 mars 2009.
En convergence avec les revendications exprimées par les Coordinations Nationales des Universités, les personnels de l’IUT ‘A’ réunis en AG le 30 mars 2009 constatent toujours que les réformes en cours mettent en danger l’Université et notamment les IUT.
Parce que les réformes en cours touchent aux fondements de l’université et des organismes de recherche, ce mouvement de protestation est sans précédent.
Conscients de la gravité de cette situation, nous prenons acte de la situation de blocage actuelle. Des démissions administratives, mais également des mesures de rétention de notes, de refus de participer aux jurys de baccalauréat sont engagées dans plusieurs universités.
Nous, personnels de l’IUT A de Toulouse 3, estimons qu’il est temps de réaffirmer notre détermination en nous engageant :
-à démissionner de nos charges administratives,
-à pratiquer la rétention de notes
-à soutenir les démissionnaires et à ne pas les remplacer

De plus, les personnels réunis en AG s ‘expriment contre tout processus de vote électronique.
Enfin, dans le cadre de la poursuite du mouvement, l’AG appelle aux actions suivantes:
-envoi d’un courriel à Mme Pécresse ce jour http://rechercheendanger.fr.cr/
-participation à l’AG de l’UPS demain 31/03 à 12h30
-participation massive à la manifestation nationale de jeudi 02/04

Cette motion sera remontée à l’AG des personnels de l’UPS qui se tiendra demain, mardi 31 mars 2009 à 12h30 à l’amphi Fermat.

Pour l’AG des personnels de l’IUT A de Toulouse

Démissions administratives & rétentions des notes (courriers types)

Démission des charges administratives

Préambule :
En dépit d’un mouvement universitaire sans précédent, malgré des centaines de motions, d’analyses produites depuis des mois, malgré les dizaines de milliers de manifestants rassemblés chaque semaine, les ministres de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et de l’Education Nationale persistent à ignorer l’ensemble des revendications des enseignants, des étudiants, des chercheurs, des personnels administratifs et techniques.
Prenant acte de cette situation, nous continuons à manifester notre détermination et notre engagement,  par la démission de nos charges administratives.

Démission :
Je, soussigné(e) _____________,  membre des personnels de la composante IUT ___________  de l’Université de ___________, constate que nos revendications, citées ci-dessous, ne sont toujours pas satisfaites :

  • un financement à la hauteur des besoins du service public d’enseignement supérieur et de recherche
  • la mise en place d’un système de dotation des établissements basé sur les besoins, et non un système de répartition des moyens tel que SYMPA
  • des engagements clairs en matière d’emploi statutaire
  • le retrait du décret du statut des enseignants-chercheurs
  • le retrait du décret dit de « mastérisation »

De fait, je dépose ma lettre de démission de mes charges administratives.

Date :                                  Signature :

=====================

Rétention des notes

Préambule :
En dépit d’un mouvement universitaire sans précédent, malgré des centaines de motions, d’analyses produites depuis des mois, malgré les dizaines de milliers de manifestants rassemblés chaque semaine, les ministres de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et de l’Education Nationale persistent à ignorer l’ensemble des revendications des enseignants, des étudiants, des chercheurs, des personnels administratifs et techniques.
Prenant acte de cette situation, nous continuons à manifester notre détermination et notre engagement,  par la démission de nos charges administratives.

Rétention des notes :
Je, soussigné(e) _____________,  membre des personnels de la composante IUT ___________  de l’Université de ___________, constate que nos revendications, citées ci-dessous, ne sont toujours pas satisfaites :

  • un financement à la hauteur des besoins du service public d’enseignement supérieur et de recherche
  • la mise en place d’un système de dotation des établissements basé sur les besoins, et non un système de répartition des moyens tel que SYMPA
  • des engagements clairs en matière d’emploi statutaire
  • le retrait du décret du statut des enseignants-chercheurs
  • le retrait du décret dit de « mastérisation »

De fait, je pratiquerai la rétention des notes sine die.

Date :                                                    Signature :

=====================

RAPPEL : lors de sa dernière réunion au Mans, la CNP-IUT appelle aux démissions des charges administratives selon les modalités décrites ici.